Rechercher

L'histoire de Fanny

Tomber de haut. Vous le connaissez sûrement vous aussi, ce sentiment qui émerge un beau matin et gagne peu à peu du terrain. Qu’est ce qui me conduit, moi, à l’issue d’un parcours sans faute de longues études d’ingénieure, à me sentir si peu à ma place après quatre ans d’exercice à peine ? Qu’est-ce qui a bien pu me faire trébucher ? Un échec, pensez-vous ? Non, bien au contraire. En réalité, comme beaucoup de surdiplômés et autres "Premiers de la classe", j’étais loin d’être privilégiée au moment de choisir un métier ou une voie professionnelle épanouissante. Jusqu’à un certain point, j’avais avancé sans trop me poser de questions, surfant sur la vague de la réussite scolaire en glanant que

Etes-vous prêt pour une reconversion professionnelle ?

En fait, la réponse à cette question dépend de chaque situation… Nous pouvons avoir l’impression d’avoir fait le tour de notre métier, d’avoir envie de renouveau, de faire autre chose de notre vie car on commence à s'ennuyer dans son emploie… On peut aussi avoir envie de faire un métier dont on a toujours rêvé, ou profiter d'une opportunité qui se présente, comme une mutation d'un des conjoints. Cela pour arriver pour des raisons médicales où nous sommes dans l’obligation de nous diriger vers autre chose. Dans les deux cas, une question se pose : que vais-je faire de ma future vie professionnelle ? Nous pouvons alors être envahi par un sentiment de peur, d’inquiétude, comme perdu ! Quelles

Professionnels        Particuliers        Laurent Marchal      Publications      Au fil du mois

Création du site par :